Ca sent le grand large

passe coque 002

Bonjour à tous,

Lors de son Tour du Monde 2006-2007, l’aspiration de l’eau de mer pour le dessalinisateur était trop haute, à la gîte sur tribord la pompe aspirait de l’air, ce qui provoquait un dysfonctionnement. Pour y remédier, un nouveau passe-coque avec crépine a été mis en place au plus bas de la carène.

Le type de dessalinisateur que Alain utilisera, lui fournira en moyenne 7 litres d’eau douce sur 80-100 litres d’eau de mer pompée en 1 heure.

C’est un appareil indispensable pour ce genre de périple, ce qui évite de stocker l’eau douce et alourdir le navire.

… ça sent le grand large !…

Bon vent à tous.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s